Le Bilan de compétences en 5 questions clés !

Vous vous sentez à la croisée des chemins professionnellement. Vous avez l'idée de mettre les choses à plat pour prendre un nouveau départ grâce à un bilan de compétences. Retrouvez 5 vidéos qui vous permettent de passer à l'action sereinement !

  • Quels objectifs peut-on atteindre grâce au bilan de compétences ?

  • Comment choisir son conseiller bilan de compétences ?

  • Dans quoi met-on les pieds lors d'un bilan de compétences ?

  • Quelles sont les erreurs à éviter lors d'un bilan de compétences ?

  • Un bilan de compétences pour qui ?


Quels objectifs peut-on atteindre grâce au bilan de compétences ?

On le sait, un bilan de compétences, c’est du temps, de l’argent, du travail personnel, et parfois même de grosses frustrations et de la colère, alors pourquoi se donner tant de peine ?


Un bilan de compétences, c’est une démarche personnelle qui doit être envisagée comme un voyage qui va vous permettre d’atteindre 1 à 2 objectifs.


Dans cet épisode, je partage 4 objectifs atteignables grâce au BC.


1. L’objectif le plus courant est d’identifier les possibilités d’évolution professionnelle. Typiquement, c’est un profil qui a eu une première vie professionnelle de 5 à 15 ans, qui soit a fait le tour de son job, soit est physiquement moins apte à le poursuivre dans la durée et se pose des questions sur la suite à donner à sa carrière.


2. Valoriser ses compétences professionnelles. Il s’agit d’un autre cas courant : vous aimez votre travail et vous souhaitez poursuivre dans ce métier, mais il y a des frustrations au niveau de la reconnaissance de votre travail.

Vous souhaitez être reconnu soit par votre entreprise ou une entreprise concurrente, soit par un diplôme. Tout cela ne s’improvise pas. Le bilan de compétences structure cette démarche.


3. Le bilan de compétences permet aussi d’améliorer votre QVT. Surprenant et pourtant, nous mettons le doigt sur les environnements qui vous permettent d’être performant et épanoui au travail et ceux qui, au contraire, vous desservent.

Ainsi, vous arrivez à donner du sens à une période difficile (burnout, manager tyrannique…), et à en faire le deuil.

Vous arrivez également à mobiliser vos compétences quand cela est nécessaire (prise de parole, esprit de synthèse…).


4. Valider la faisabilité d’un projet professionnel. Qu’il s’agisse de reconversion, de mobilité ou de projet de création d’entreprise, nous parlons ici de gros projets qui auront un impact certain sur votre projet de vie.


J’ai le bonheur d’accompagner et de structurer des talents qui osent aller vers leur projet tout en protégeant leur qualité de vie. Quand je dis ça, je pense à une de mes clientes qui s’est retrouvée veuve subitement et qui a souhaité aller vers sa passion pour les médecines douces, tout en assurant la même qualité de vie à ses 2 filles adolescentes.

Je pense aussi à un client qui après avoir travaillé 20 ans dans la restauration aspirait à une vie de famille les week-ends. Ils ont choisi de structurer leur projet grâce au bilan de compétences et ainsi prendre conscience de leurs atouts, de leurs compétences transférables et aussi de la réalité du terrain.


J’aime bien rappeler sur ces gros projets : la tête dans les nuages, mais les pieds sur Terre.


Vous avez maintenant 4 objectifs atteignables grâce au BC ! Vous êtes prêt à passer à l’action.

Parlons ensemble de vos objectifs professionnels. Le lien vers mon agenda

Comment choisir son conseiller bilan de compétences ?


Lors de mes webinaires intitulés « réussir votre bilan de compétences », je me rends compte qu’un nombre important de bénéficiaires négligent cette question essentielle et passe à côté de leur BC à cause d’une erreur de casting.


Bienvenue dans le RDV avec votre carrière. Je suis Jennyfer Montantin, RH et Coach carrière au sein du cabinet Blossom Talents.

La question du jour : comment choisir son conseiller BC ?


Vous allez passer jusqu’à 24 heures avec votre conseiller, lui partager des aspects personnels et parfois intimes de votre parcours de vie professionnelle et de votre parcours personnel.

Mieux vaut donc savoir s’il s’agit de la bonne personne pour vous accompagner dans votre carrière.

Voici 3 questions qu’il faut absolument poser au moment de votre recherche de conseiller :

1. Comment faites-vous pour enchainer les bilans de compétences au quotidien ? La question est peu provoc, mais elle a le mérite d’identifier si vous êtes face à de grosses machines qui enchainent les bénéficiaires à longueur de journée ou si vous êtes dans un contexte plus personnel où vous allez être un bénéficiaire identifié, chouchouté et considéré, car la priorité sera donnée à la qualité de l’accompagnement plutôt qu’à la quantité de clients.


2. Lesquelles de vos qualités seront utiles à ma démarche ?

Cette question est intéressante, car elle va vous donner 2 indications :

  • La compréhension de votre profil et de votre besoin par votre conseiller.

  • Sa capacité à se projeter dans un accompagnement personnalisé.


3. Comment allez-vous me faire progresser lors du bilan ?

J’adore cette question, car elle informe sur les méthodes d’apprentissage qui, pour moi, doivent être adaptées à chaque bénéficiaire. Du coup, cela vous permet ou non de vous projeter dans la méthode proposée.

Personnellement, j’accompagne aussi bien sur des métiers de bureau que des métiers manuels. Vous imaginez bien que les compétences existantes dans chacun de ces profils sont différentes et qu’il faut apporter un cadre dans lequel le bénéficiaire peut progresser en toute confiance.



4. Allez, une petite dernière pour la fin : êtes-vous spécialisé dans un type de BC en particulier ?

Comme j’aime le rappeler, quand on a mal aux dents, on va chez un dentiste et non chez son généraliste. Ayez la même logique : certains conseillers sont spécialistes de la fin de carrière, la reconversion, de création d’entreprise… Si vous avez déjà un objectif précis, allez vers un spécialiste.


Vous avez maintenant 4 bonnes questions à poser à votre conseiller ! Vous êtes prêt à passer à l’action.

Dites-vous bien que, pour bien choisir votre conseiller, il faut pouvoir comparer idéalement entre 2 à 3 professionnels. Ces échanges, généralement de 20 à 40 min, sont gratuits. Ne vous en privez pas



Quels sont les erreurs à éviter lors d'un bilan de compétences ?




Les 6 erreurs à éviter dans un bilan de compétences


Ah si je savais, j’aurais agi autrement ! Voici ce que l’on se dit quand on regarde les choses avec un peu de recul. C’est vrai, dans la vie en général et aussi en matière de bilan de compétences, certains faux pas sont évitables.


Voici 6 erreurs courantes en matière de bilan de compétences.


1. Attendre son point de rupture pour débuter la démarche.

Un BC est une démarche systémique. Pour avoir un regard suffisamment éclairé sur sa personne et sa situation, il est préférable d’être dans les meilleures dispositions.

Par exemple, il m’arrive de devoir expliquer à un bénéficiaire que je ne peux pas l’accompagner immédiatement, car son burnout est trop présent et ne permet pas de bâtir sur des bases saines, et donc qu’il faut qu’il envisage le BC un peu plus tard.


2. Sélectionner le mauvais prestataire ou conseiller.

Choisissez-le avec soin. Il s’agit de votre avenir. Demandez-vous quelle valeur ajoutée vous sera apportée en passant par ce cabinet ou ce conseiller. Dans le prochain épisode, je vous dis tout sur comment ne pas vous tromper.


3. Oublier la notion de réalité du marché.

Un BC est là pour vous ouvrir aux champs des possibles tout en ayant un œil bien ouvert sur ce qui est réalisable. Cela n’a aucun intérêt à vous vendre du rêve. Il faut intégrer la réalité de votre région, de votre niveau de formation, des compétences attendues pour réussir dans votre projet.


4. Vouloir aller trop vite.

Un bilan de compétences s’étale sur plusieurs mois, en général de 2 à 5 mois. C’est le temps nécessaire pour croiser plusieurs fois les informations, fournir le travail personnel (une bonne partie de votre travail se fait entre les séances), et réfléchir posément.


5. Ne pas passer à l’action à la fin du BC.

Voilà, votre bilan de compétences est terminé. Vous avez votre synthèse et votre plan d’action à 6 ou 12 mois et vous attendez. Alors qu’il faut rapidement mettre en œuvre les recommandations, car une erreur grossière serait de penser que les résultats du bilan peuvent patienter jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’autres choix que de les mettre en application.


6. Manquer de disponibilité pour cette démarche.

C’est celle qui est pour moi la plus redoutable. Un bilan de compétences, c’est du travail en dehors des séances. Penser que le temps passé avec le conseiller suffit à atteindre les objectifs est une erreur. Personnellement, je recommande de prévoir en temps de travail personnel : les heures d’accompagnement fois 2. Donc si vous choisissez un bilan de compétences de 15 heures, prévoyez 30 heures de travail personnel.


Voilà, vous connaissez les 6 erreurs classiques en matière de BC. Faites-en bon usage.

Besoin de parler de vos objectifs professionnels avec un professionnel du BC et des RH ? Le lien vers mon agenda est en bas du texte de description.

Faites bouger votre carrière dès maintenant !



Bilan de compétences : dans quoi je mets les pieds ?




Le bilan de compétences, on en fait et l’on en parle depuis plus de 30 ans. Chaque année, ce sont des dizaines de milliers de travailleurs qui se lancent dans cette aventure. Le BC est un outil incontournable de la formation qui permet de clarifier son passé, son présent et futur professionnel.


Bienvenue dans le RDV avec votre carrière. Je suis Jennyfer Montantin, RH et Coach carrière au sein du cabinet Blossom Talents.


Dans quoi met-on les pieds quand on parle de bilan de compétences ?

C’est la question que toute personne qui veut se lancer dans l’aventure bilan de compétences devrait se poser.


Voici 3 incontournables à connaitre :


1. Tout d’abord, un bilan de compétences, c’est une aventure qui dure entre 2 mois et 4 mois pour être efficace.

On peut bien évidemment l’étaler sur 12 mois, mais je vous le déconseille, pour rester impliquer tout au long du parcours. Prenez le temps de choisir un moment où vous pourrez vous impliquer de façon constante. Pour certains bénéficiaires, ça va être en période d’activité réduite de leur entreprise, pendant un congé maternité ; pour d’autres, en période de chômage. Bref, vous comprenez l’idée.


2. Ensuite, le nombre d'heures d’accompagnement d’un BC, c’est 24 heures maximum. Il faut bien intégrer qu’en dehors du temps passé avec votre conseiller, il y a une part de travail personnel important.

J’ai coutume de dire qu’il faut prévoir, à minima, 2 fois le temps du nombre d’heures de votre accompagnement. Si vous avez opté pour un BC de 15 heures, dans ce cas, prévoyez 30 heures de travail personnel.


3. Entrer en bilan de compétences, c’est aussi accepter 2 aspects fondamentaux de la démarche :


a. Faire un bilan de compétences, c’est aussi lever le voile sur une partie de sa vie personnelle. La vie professionnelle, personnelle et la vie sociale sont liées. On est à 100 % dans une approche globale et plus précisément, d’une approche systémique.


b. Faire un bilan de compétences, c’est quelque part accepter de passer par les différentes phases du changement qui peuvent déstabiliser certains bénéficiaires. Le changement fait peur. Pourtant, il est bénéfique quand on prend le risque de le vivre comme une étape de transformation.


Si malgré ces 3 incontournables, vous êtes toujours curieux, motivé et souhaitez me parler de vos objectifs professionnels, le lien vers mon agenda est dans la de bouton ci dessous.

Croyez-moi, vous pouvez faire bouger votre carrière dès maintenant !



Quels sont les profils classiques et atypiques en bilan de compétences ?


3 situations peu connues où le bilan de compétences est un vrai levier pour votre carrière 

Parmi les profils type de bénéficiaires de bilan de compétences, on pense et, à juste titre, des situations de :

- Perte de vitesse dans sa carrière

- Manque de perspectives professionnelles…

- Faire le tri dans nos compétences et nos motivations

D’autres cas moins communs existent et je vous en parle tout de suite.

Bienvenue dans le RDV avec votre carrière. Je suis Jennyfer Montantin, RH et Coach carrière au sein du cabinet Blossom Talents.


Aujourd’hui, je fais le focus sur 3 situations où le Bilan de Compétences vous aide pour mieux gérer votre carrière.


1. Vous avez depuis des années envie de vous lancer dans l’entrepreneuriat. Mais nous le savons tous, c’est un risque. Dans mes accompagnements, nous avons un chapitre qui s’appelle : la tête dans les étoiles, mais les pieds sur terre. Quelle que soit votre situation personnelle (chef de famille, célibataire, propriétaire de sa résidence principale ou pas), l’entrepreneuriat peut tourner au cauchemar si l’on n’a pas anticipé et sécurisé son projet dans son ensemble : organisation, finances, projets… Bref, un 360.


2. Inversement, quand vous testez l’entrepreneuriat et que pour une raison qui vous est propre, vous retournez au salariat.


On connait l’accueil souvent froid qui est fait aux entrepreneurs qui retournent dans le salariat.

Faire de deuil de cette expérience, savoir présenter son profil, les compétences développées dans cette expérience, les raisons de ce choix sont nécessaires.

3. Nouvelle vie, nouveau départ.


Voici ce que m’a dit la semaine dernière Stéphanie qui a décidé de suivre son compagnon en Bourgogne. Ils quittent Paris pour une nouvelle région qu’elle ne connait pas. Ça a été pour elle un choix difficile de démissionner et d’abandonner un emploi qui l’a fait beaucoup évoluer. Passée la tristesse, elle veut voir ce choix comme l’occasion de faire le point sur sa carrière et chercher un nouvel emploi dans une région qu’elle ne connait pas.


Ensemble, nous allons, pendant son BC, faire l’inventaire de ses compétences, étudier le marché de l’emploi sur son métier en Bourgogne, retravailler son CV, son pitch, son profil LinkedIn afin de nous adapter à son nouveau projet de vie.


Profil classique et moins classique, parlons de vos projets professionnels en RDV confidentiel, directement dans mon agenda.


Croyez en vous et faites bouger votre carrière dès maintenant !



3 vues0 commentaire